On aime… Vincent C et on l’interview

VincentC-PhotoOfficielleRaconte nous un peu ton parcours.

Non ! (Rires).
J’ai fais un BAC en mathématiques pures mais je faisais aussi de la magie depuis longtemps. Un jour, j’ai décidé que je donnais trop de temps à l’université et pas assez dans la magie et je me suis dit que je pouvais retourner à l’université quand je voulais et que j’allais m’essayer dans le milieu du spectacle.
Je vis du spectacle depuis que j’ai 21 ans et ça va très bien.
Le déclic, ça a été lorsqu’un de mes amis m’a fait un numéro en faisant disparaître un foulard. Je lui ai fait faire plusieurs fois, je l’ai traité  de « sale con », je ne comprenais pas et à la fin je lui ai dit de me le montrer sous peine de mort ! Il m’a donc expliqué le tour et au lieu de trouver ça niaisou et simple (car ça l’était), j’ai trouvé ça « Wahou ! ». Je me suis dit que si une petite chose comme ça, aussi intelligente arrivait à me mystifier, je voulais en savoir plus. J’étais passionné de logique donc ça tombait bien.
Je n’aimais pas trop les présentations que je lisais sur ce que je voyais donc j’ai inventé mon propre style. J’ai voulu mettre beaucoup d’humour dans mes numéros pour aussi essayer d’emmener quelque chose qu’on a jamais vu en magie justement. J’essaie d’emmener un personnage qui n’existe pas déjà, pour ne pas faire comme tous les autres, j’aime l’idée d’apporter de la nouveauté. « Vous voulez que je vous fasse un tour ? » « Oui !! » (Rires en faisant un tour sur lui même nous précisons) « Voilà je vous ai fait un tour ! ».
Au début je faisais beaucoup de magie pour enfants car il y a pas mal de demandes pour ça, pour les fêtes privées, etc. Et je me suis rendu compte que les adultes aimaient autant ça que les enfants en fait. Je ne faisais pas des choses trash et décalées mais c’était quand même novateur.

Comment es-tu arrivé sur le show d’Arturo Brachetti ?

C’est un projet de « Juste pour rire » de faire une sorte de gala avec des magiciens. Ca faisait déjà longtemps que je faisais des spectacles pour eux.
J’ai aussi fait partie de la conception pour le show de Montreal. J’ai beaucoup écrit pour ce spectacle.
Nous n’avons eu que cinq jours pour monter tout ça !
Pour celui en France on a retravaillé un peu tous les numéros car on a eu un peu plus de temps.

Le public français est-il différent au niveau des réactions ?

Je ne le sais pas. Je t’explique :  j’ai fait le Comedy Strip lundi et j’y retourne ce lundi qui arrive. Donc là dans un cadre d’humour, je rentre, sans être prétentieux, très fort, j’ai même plus de rires qu’à Montréal. Les gens aiment le personnage, ça va bien. Sur le spectacle Majik Cho, j’ai l’impression que c’est peut-être moins mon public donc il y a des soirs où c’est plus réservé et où ça embarque moins dans mon humour, dans mon délire. A contrario à certains moments ça cartonne. C’est pour ça que je ne peux pas vraiment répondre à cette question. Mais ça va quand même très bien, je n’ai pas à me plaindre !

Justement, Vincent C, seul sur scène ça donne quoi et est-ce que c’est prévu en France ?

Ha bah non c’est de la merde ! (Rires) J’aimerais bien faire mon One Man Show au Québec avant parce qu’il est en préparation mais il est sûr que si j’ai une possibilité ici avant de repartir, pourquoi pas.
Une chose est sûre c’est que je vais revenir. Je crois que j’ai une place, un public pour moi ici. Kheiron a son public et c’est quand même de l’humour un peu trash donc je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas.
Il y a une façon d’amener les choses et j’apprends à les amener différemment. Je suis quand même assez à l’aise sur scène donc les gens se demandent souvent si je joue un personnage ou si je suis comme ça réellement.

Moi je pense que Vincent C sur scène c’est génial ! (Rires) J’end line souvent les gens (je les fini) car j’ai un taux de réussite au Québec assez énorme. Ce qui est fun c’est que je peux être aussi drôle qu’un humoriste et que j’emmène aussi de la magie. Mais une magie où l’on ne se prend pas au sérieux. Je n’aime pas qu’on se prenne trop au sérieux dans la magie. J’essaie d’emmener ça d’une façon différente et comme on ne l’a jamais vu. Je fais en sorte que ce que je dis sur scène, ce soir possible que ça fonctionne comme ça. Si vous venez lundi au Comedy Strip, vous comprendrez ce que je viens de vous dire !

Tes bonnes adresses et tes bons plans ?

Moi j’aime bien faire du shopping, j’en suis malade et je suis une fashion victime. Dès qu’il y a un magasin Diesel quelque part je peux y passer des heures. Ici j’en ai deux près de chez moi donc j’adore Paris !

Si tu devais nous citer un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet et une devise ?

Un parfum : le mien, Only The Brave de Diesel. Avant j’avais Acqua Di Giò de Giorgio Armani.

Un homme : (Il réfléchit longtemps) La prochaine question ? (Rires) J’ai des idoles, c’est un duo : Penn & Teller. C’est deux magiciens de Vegas. Il y en a un qui parle et un qui ne parle pas et c’est génial. Mais c’est au niveau de la magie car je ne les connais pas personnellement. Sinon mon père. 

Une femme : Ha pas ma mère, pas ma mère ! (Rires) Ma copine. Si elle n’était pas là, je serai plus riche mais nul part. S’il y avait UNE femme ce serait elle et ma mère aussi mais en deuxième. (Rires)

Une ville : Beh Paris ! J’adore Paris maintenant. J’ai été à deux places en France : Grenoble et Paris. Les deux fois j’ai vraiment, vraiment aimé. 
J’ai habité à plein de places au Québec et j’ai pas d’attachement. Je n’en ai pas aimé une plus qu’une autre, je les ai tous aimé. Je pense que toutes les places il y a quelque chose de bien, il suffit de le trouver. Donc il n’y a pas une place en particulier.
Paris c’est féérique, ils arrêtent pas de le crier au Moulin Rouge.

Un objet : Un jeu de cartes.

Une devise : Si c’est trop dur à faire c’est parce-que ça vaut pas la peine d’être fait. C’est pour ça que je fais des choses faciles dans la magie. (Rires)

Quels sont tes projets et tes envies ?

J’ai des projets de télé qui sont sur la table. Le projet de mon One Man Show autant au Québec que venir le développer en France parce-que je trouve ça intéressant. Mes projets sont mes envies donc je suis rendu.

2 réflexions sur “ On aime… Vincent C et on l’interview ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s