On aime… Boulet et on l’interview

photo-2

Racontez nous un peu votre parcours.

 J’ai commencé à m’intéresser au dessin, à la BD autour du lycée où j’ai fait du fanzine avec des amis, ensuite après le lycée je suis allé au grand art de Dijon, l’école ne me convenant pas, j’ai travaillé comme je pouvais et je suis passé dans une autre école, aux Arts Déco de Strasbourg et j’ai commencé à travailler dans la BD pendant que j’étais  encore étudiant là-bas ce qui fait que quand j’ai eu mon diplôme (il y a 13 ans) j’ai directement commencé à travailler dans des magazines et dans l’édition.

On sait que vous voyagez beaucoup pour votre métier, est ce qu’il y a un moment en particulier qui vous a marqué?

 Beaucoup de moments m’ont marqué en fait, déjà de rencontrer des dessinateurs de tous les pays, par exemple je me suis créé beaucoup d’amitiés au Québec, avec beaucoup de dessinateurs québécois qui sont restés des amis et que je revois aussi souvent que je peux, comme Zviane, Iris, Sophie Bédard, Jimmy Beaulieu, Luc Bossé et pleins d’autres, donc ça c’est des rencontres qui sont très importantes aussi bien humainement que professionnellement parce qu’on apprend beaucoup au contact de d’autres dessinateurs. Mon voyage aux Etats-Unis a été un peu pareil et ça faisait longtemps que j’avais envie de découvrir ce pays et j’y ai passé un très long moment (1 mois) donc ça faisait vraiment plaisir de rencontrer un autre public. Les voyages en Afrique pour d’autres raisons, qui ont été très intéressants, dans un univers qui est tellement loin du nôtre. L’Asie aussi.. j’ai envie de les citer tous donc je vais arrêter là ! (Rires).

Quel est le dessin le plus farfelu qu’on vous ai demandé professionnellement?

Alors c’est très difficile de répondre à ça parce que j’ai un peu encouragé le phénomène, c’est à dire que j’ai lancé le principe dans mes dédicaces de me demander des défis et ce qui fait que maintenant tout le monde m’en demande, alors après comment tu évalues le degré de farfelu d’une demande…

Il y a des gens qui ont des trucs hyper précis donc tu comprends rien mais c’est parce qu’ils ont une idée hyper précise derrière la tête, il y en a qui demande un truc complètement stupide. Quelqu’un m’avait demandé un cornichon, mais il fallait qu’il y ai juste un cornichon, tout seul, quelqu’un qui collectionnait les personnages qui pleurent donc il fallait que je dessine son personnage qui pleure, quelqu’un d’autre le bonheur, une question philosophique.
Aussi des gens demandent des trucs genre, cinq pandas sur un tracteur qui poursuivent deux lapins ninja qui portent des carottes géantes… et là tu sais qu’ils y ont été à l’escalade.

Quels sont pour vous les nouveaux talents des gens qui sont au festiblog?

Je vais citer que des filles, dans la nouvelle génération, je suis super fan du boulot de Luchie huahua, son pseudo est ridicule, il faut vraiment qu’elle en change, mais elle dessine très, très bien pour son jeune âge en plus c’est d’autant plus impressionnant, ses histoires sont extrêmement bien racontées. Elle a une très belle narration et un très beau dessin donc je pense qu’elle ira très loin.

Anne lise Nalin a un dessin magnifique et elle n’a que 21 ans et déjà tout le monde lui court après, tout le monde veut qu’elle dessine pour nous. Et il y a  Marie Spenale qui fait de très beaux dessins, très élégants un peu inspirés « animation ». Sinon, c’est des jeunes talents mais moins jeunes, il y a  toujours Leslie Plée, Aseyn… enfin plein de gens, il y en n a un par tables ici au Festiblog.

Quand vous faites des notes sur certaines personnes, est-ce de la fiction ou la réalité?

C’est un mélange des deux, disons que je n’ai jamais réglé de comptes. C’est à dire que quelque fois, même quand je raconte des histoires qui peuvent sembler un peu vache pour la personne concernée, soit la personne n’est pas représentée sous ses vrais traits, soit l’histoire est légèrement modifiée pour que la personne ne puisse pas se reconnaitre.

Donc jamais personne ne s’est reconnu ?

Si si, il y a énormément de personnes qui se sont reconnues, mais le problème c’est que je ne les avais pas dessiné. J’avais fait une vanne, c’était horrible, sur les blogeurs il y a quelques années justement, c’était la mode des blogs et j’avais envie de me moquer, et en plus j’étais parti pour me moquer gentiment et j’avais fait une blague sur une très grosse blogeuse qui n’osait parler à personne et qui était super timide et qui après racontait sur son blog qu’elle avait eu de grandes discussions avec les auteurs et qui se dessinaient pas du tout ressemblants.

C’est à dire que j’avais fait le mec super vilain tout vouté qui se dessinait en beau gosse, et la fille toute grosse qui se dessinait toute maigre cet . J’ai reçu plein de mails d’insultes du genre « C’est dégueulasse, quand on s’est croisé je m’attendais pas à me retrouver dans une de tes BD (Rires) Mais qui est tu? Comment as-tu eu cette adresse ? » C’est très drôle parce que j’avais vraiment cherché à ne représenter personne et j’ai eu beaucoup de courriers d’insultes.

Quelles sont vos bonnes adresses et vos bons plans?

Quoi ?! (Rires) C’est tellement vaste comme question, alors voyons voir…

Je vais me tenir à mon arrondissement, comme ça, ce sera le plus simple. Moi je suis dans le XXème, où est ce que je traine dans le XX ème? J’aime bien aller au Père Lachaise parce que c’est toujours joli. En terme de restaurants,  dans la rue Ménilmontant il y en a peu près 1 tous les 2 mètres.

Il y a le bar où je traine souvent et qui est un peu mon fief, qui s’appelle l’Entrepot’s au 2 rue de Sorbier, c’est vraiment l’espèce de bar/brasserie typique parisien hyper sympa dont je ne peux pas me passer. Pas très loin, dans le même registre, il y a le Loup Pascalou situé 14 rue des Panoyaux.

Sinon il y a la meilleure libraire BD de Paris qui s’appelle le Monte en l’Air qui est une très grande librairie au pied de Notre de Dame de Lacroix au 71 rue Ménilmontant et que je vous recommande parce que c’est une libraire indépendante, ils ont plein de trésors aussi bien en littérature qu’en bande dessinée donc c’est vraiment ‘the place to be’ si vous faites de la BD à Paris.

Si vous deviez nous citer un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet?

Un parfum : le pain grillé, c’est l’odeur de l’enfance, c’est l’odeur du matin quand tu te réveilles, il n’y a pas de meilleure odeur que le pain grillé au monde, si un jour ils font des déodorants parfum « pain grillé », je sentirai le pain grillé moi même !

Un homme : je vais citer un classique, Moebius. Parce c’est, en terme de dessin, un peu quelqu’un qui a été un modèle pour moi, j’ai lu ses BD, j’étais complètement influencé par ce qu’il faisait et en plus c’est quelqu’un qui avait réussi à faire du dessin une écriture. C’est à dire qu’il dessinait aussi naturellement que quelqu’un qui écrit un texte et c’est quelque chose que je voudrais arriver à atteindre. Et en plus il avait un tel génie dans tous les domaines : de la narration, de la lumière, de la couleur et du trait…

Une femme : ce n’est pas facile.. il y a des trucs beaucoup trop intime (Rires) ça va être complètement dissonant par rapport à ce que je disais avant… Barbara, la chanteuse. Parce que j’adore ses chansons, elle représente cette nostalgie d’une époque que je n’ai jamais connu, ce côté vieille France, très élégant très chic et puis parce que j’aime bien sa voix et cette espèce de mélange de férocité, d’indépendance et de poésie qu’il y a dans son travail. C’est vraiment la génération de mes parents, j’écoute beaucoup de trucs de vieux, beaucoup de cette génération, Brassens, Brel ect. Dans les gens de cette époque c’est quelqu’un que j’aurais vraiment aimé rencontrer.

Une ville: New York. j’ai un tout petit peu hésité avec Londres mais c’est les 2 villes dont je suis tombé le plus amoureux ces dernières années. New York j’y suis allé deux fois, et c’est deux fois où j’avais l’impression d’être chez moi, de connaître les lieux, parce qu’on a grandi avec au cinéma et dans les séries télé et où tout d’un coup je voyais cette ville pour de vrai, avec ses odeurs, ses lumières et où c’était complètement différent et à la fois complètement la même chose.
J’ai adoré le mode de vie, les gens, l’accueil, le fait de me balader dans ce métro crado avec une tasse de café en carton dans les mains et vraiment j’avais l’impression de vivre dans un film, j’ai adoré.

Un objet : c’est une petite boussole en cuivre qu’on m’a offert. Je pense à cet objet parce que je ne suis pas du tout collectionneur, je n’ai pas de collection de quoi que ce soit et je n’aime pas les bibelots, souvent ça m’encombre, les petites statuettes, les merdouilles qu’on m’offre comme ça, mais en revanche les objets qui me fascinent ce sont les objets anciens. Tout ce qui est fait en cuivre, en cuir, les vieilles flasques, les vieilles fioles et surtout tous ces objets de navigations, les cardans ect… J’ai aussi des petits instruments avec des roues qui pivotent et qui servent à s’orienter par rapport aux étoiles et au soleil, des montres, tout ce qui fait un peu ancien, même si c’est un peu faux.

Une devise : je vais citer un de mes grands oncle que je n’ai jamais connu et qui était visiblement un rigolo et qui avait offert à ma grand mère les fausses armes de ma famille avec une devise qu’il avait inventé et qui était «Peu d’or et moult gueule».
C’est la devise officieuse de notre famille et je pense que c’est la meilleure devise pour nous définir. On est tous comme ça dans notre famille, en remontant jusqu’à la génération de mes grands parents, des gens qui parlent beaucoup mais qui font peu (Rires) et qui souvent, nous faisons complètement avoir.
On a toujours été à la fois très grande gueule et très fauché. Pour expliquer la devise il y a aussi un jeu de mot sur l’héraldique, l’or en héraldique c’est le jaune, et la gueule, c’est le rouge, donc il avait fait un blason avec beaucoup de rouge et un petit peu de jaune et c’était «Peu d’or et moult gueule».

Quels sont vos projets et vos envies?

Je suis un peu à une croisée des chemins : «Notes» va bientôt se terminer, pas officiellement, il ne va pas y avoir le mot fin sur le blog, mais ça va se terminer dans les faits parce que j’arrive au bout des notes misent en ligne, donc le seul moyen pour avoir des albums ensuite ça sera de redessiner des notes. Donc pour le moment j’ai un tome à faire et après il faudra attendre que le blog soit rechargé pour faire autre chose. Il va alors falloir prendre une décision sur ce que je fais après.

J’ai deux gros projets en cours : un projet d’improvisation totale, j’ai déjà mis des images en ligne. C’est un projet un peu shonen manga, avec une petite fille qui part à l’aventure et c’est dessiné à main levée, le scénario n’est pas écrit, et à côté de ça j’aimerai bien retravailler avec des dessinateurs. Guy Delcourt m’avait dit « si tu veux me proposer des scénarios et qu’on te trouve un dessinateur n’hésite pas » et donc j’ai commencé à écrire du scénar de SF et je vais essayer de terminer le 1er tome en brouillon, ça sera une série.
Concrètement mes projets c’est ça, essayer de terminer ce brouillon, le temps de le présenter, ensuite et éventuellement, qu’il soit accepté et qu’il y ai un dessinateur qui se mette dessus, entre temps je continuerais à faire «Notes» et mon projet à main levée en espérant que, quand j’ai fini le tome 9 de «Notes», mon projet à main levée a déjà un premier tome que je puisse aussi présenter à un éditeur, donc voilà pas mal de projets.

Là, il y a le tome 8 qui vient de sortir donc je sais que je suis encore tranquille pour quelques mois, que je peux voir venir. C’est comme ça que je visualise ma vie professionnelle, un album m’achète du temps. Un album apporte de l’argent , avec de l’argent je peux payer mon loyer et ma nourriture et du coup j’ai du temps pour faire autre chose, je ne visualise pas du tout en argent mais en temps libre. C’est à dire quand on me dit « tu as gagné tant », je ne me dis pas ouais j’ai gagné tant, je me dit j’ai gagné 3 mois et demi (Rires) donc là je sais que j’ai quelques mois d’avance. 

Une réflexion sur “ On aime… Boulet et on l’interview ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s