ON AIME… CARAVAN PALACE AU FESTIVAL SOLIDAYS ET ON LES INTERVIEW

DSC_0506

La première journée de la 17ème édition de Solidays a tenu ses promesses ! Car oui, nous y étions ! Et pour démarrer le festival nous sommes parties à la rencontre du groupe swing-jazz manouche-électro : Caravan Palace ! Rencontre avec Hugues Payen (violon, programmation, scat, synthé, chant, choeur) et Charles Delaporte (contrebasse, synthé, programmation, choeur).

Après les albums Caravan Palace (2008) et PANIC (2012) un troisième album est prévu pour octobre de cette année. Qu’a-t-il de plus que les deux autres ? 

Il est mieux ! (ndlrt : rires) Il est plus dynamique, il apporte une certaine modernité qui était nécessaire, à notre avis, dans l’électro-swing. On avait envie d’une nouveauté en plus d’une certaine modernité dans le son puisque les choses évoluent énormément dans la musique électronique. 

Comment l’avez-vous préparé par rapport aux deux autres ?

Globalement on a pas changé beaucoup de chose. On est un peu des « autistes » quand on travaille donc on a chacun notre « home studio ». On s’envoie nos prods par mail entre nous. C’est un album collectif mais ce n’est pas forcément 4 mecs enfermés dans un studio avec leurs instruments et qui trouvent des idées. On est vraiment des petits geeks qui se dépatouillent dans tous les sens. On a des synthés programmés, des violons midi. Rien d’instrumentiste là dedans même si à la fin on prend nos instruments et on les joue. On essaie de penser aussi de façon à ce que ça puisse être adaptable sur scène. Même si parfois c’est compliqué, dans l’ensemble on y arrive !

Qu’est ce que représente Solidays  pour vous ? 

C’est un de nos premiers gros festivals. C’est la 3ème fois qu’on joue là. On a commencé sous le Circus puis on a fait le Dôme et là on refait le Dôme. On est très content car on avait gardé un très bon souvenir de cette scène. On est bien chaud !

Solidays marque le début d’une tournée estivale riche en festivals. On suppose que c’est toujours très différent de jouer chez vous à Paris ?

Cet été on fait des gros festivals en Espagne, en Angleterre, en Allemagne. C’est rare de jouer à la maison. Et puis Paris c’est la capitale. Il ne faut pas trop jouer à Paris sinon… Il y a un petit snobisme à Paris. Si on pouvait y jouer plus souvent on adorerait. C’est chez nous, on a toujours des bons souvenirs à Paris. 

Avez vous prévu de voir certains concerts sur le festival ?

The do. Ça tombe bien ils font beaucoup de concerts cet été, on va les recroiser. Je crois qu’il y  a beaucoup de monde qui veut les voir. On les a déjà vu mais pas sur ce concert là. C’est pas forcément notre came de musique à la base et pourtant on trouve que leur musique est très bien composée, il y a de supers mélodies et qu’Olivia a une très jolie voix. C’est un super groupe et en plus ça cartonne pour eux! Paul Kalkerbrenner. On adore tout ce qu’il fait en studio. Après, les djs on ne sait jamais trop à quoi s’attendre en concert. Mais ça devrait avoir un peu de gueule !

Et sur les autres jours ?

Demain on ne sera pas là. On n’est pas trop des festivaliers.  On l’a été plus jeunes mais maintenant qu’on est de l’autre côté de la barrière on fait rarement le chemin inverse. Faut dire qu’on est tellement bien en tant qu’artiste dans le festival (ndlr : rires).

Un message à faire passer aux jeunes ?

On en profite pour leur dire : Faites l’amour mais faites gaffe ! Il y a des solutions.  Continuez à écouter de la bonne musique et continuez de venir à Solidays. C’est vraiment un très bon festival à Paris.

Quels sont les 3 objets qu’on trouve automatiquement dans votre loge ?

– 1 fer à repasser. On a une chanteuse très coquette qui vit avec 10 mecs en permanence en tournée. Elle n’a pas beaucoup d’exigence à part un fer à repasser. On a donc intégré cette exigence et il nous faut ce fer à repasser !

– Une petite bouteille de vin ou un petit truc rigolo à boire pour nous donner de la force.

– Un paquet de cigarettes. Hugo taxe beaucoup de clopes et donc dès qu’il les rend, il achète des paquets et tout le monde peut se servir dedans. Comme ça tout le monde se dit qu’Hugo est hyper sympa !

Merci Hugues et Charles pour cette rencontre ! On peut vous dire qu’ils ont mis le feu au Dôme hier soir. On a eu beaucoup de mal à s’approcher de la scène pour vous faire quelques photos, une foule très compacte entourait le chapiteau où un public conquit d’avance swinguait sur leur son électro si dansant et communicatif. On a hâte d’écouter leur nouvel album ! Retrouvez toute leur actu sur leur page facebook et sachez qu’ils seront à l’Olympia le 20 novembre 2015.

DSC_0438

DSC_0469

DSC_0481

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s