Archives pour la catégorie Interview

On aime… Flavia Coelho au Festival Solidays et on l’interview

DSC_0862

Ma première rencontre avec Flavia Coelho date de 2013 au concert de David Cairol au Zèbre de Belleville. 2 ans plus tard, on la retrouve juste après son live muy caliente au Solidays. Rencontre avec cette chanteuse brésilienne explosive… Lire la suite On aime… Flavia Coelho au Festival Solidays et on l’interview

On aime Iwan Rheon… et on l’interview à l’occasion de la Séries Mania

IMG_7808

Game Of Thrones on en est fan mais ça ce n’est un secret pour personne. En avril dernier avait lieu le Festival Serie Mania, un évènement qui propose, conférences, table ronde, projection, rencontre avec les acteurs… Nous avons été invité à la soirée Game Of Thrones en présence de Iwan Rheon qui interprète le rôle de Ramsay Bolton dans la série.

Lire la suite On aime Iwan Rheon… et on l’interview à l’occasion de la Séries Mania

On aime… Rachael Cantu et on l’interview

rachael cantu interview

Can you tell us a bit about your background ?
Raconte-nous un peu ton parcours.

I grew up in Southern California (USA). I started playing guitar when I was 15, joined a rock band, and haven’t stopped playing music since !

J’ai grandi dans le Sud de la Californie (USA). J’ai commencé à jouer de la guitare à 15 ans, j’ai fait partie d’un groupe de rock, et je n’ai pas arrêté de faire de la musique depuis !

 

How did you get (involved) into music ?
Comment as-tu commencé dans la musique ?

I’ve played music since I was very little. I’ve played piano, violin and clarinet.
I was gifted a small guitar at the age of 15 and I loved it.  I connected with the guitar because it was my choice to start playing. I didn’t have to take lessons. I taught myself. It wasn’t work, it was FUN. I played the songs that I wanted to play.
That’s also when I started writing songs. It was very therapeutic as a teenager. It was a healthy way to get emotions out. 

Je joue de la musique depuis que je suis petite. J’ai joué du piano, du violon et de la clarinette.
J’ai reçu en cadeau une petite guitare quand j’avais 15 ans et j’ai adoré. J’ai eu une connexion avec la guitare parce que ça a été mon choix d’en jouer. Je n’ai pas eu besoin de prendre de cours. J’ai appris par moi-même. Ce n’était pas du travail, c’était FUN. Je jouais les chansons que je voulais jouer.
C’est aussi à ce moment-là que j’ai commencé à écrire des chansons. C’était vraiment thérapeutique en tant qu’adolescente. C’était un moyen sain de faire ressortir mes émotions.

 

You did the first parts of the band Tegan and Sara. Could you tell us about that collaboration and how did that happen ?
Tu as fait les premières parties du groupe Tegan and Sara, peux-tu nous parler de cette expérience et de la façon dont cela s’est fait ? 

I toured with Tegan and Sara, opening for them during the « So Jealous » tour in 2004 and 2005.
Tegan and I recorded a version of my song « Saturday » at her home in Vancouver after the first tour. She recorded it and sang back-up vocals on it.
I loved the way her voice sounded on the song, so when I recorded my first full length record in a studio, I asked Tegan to reprise the vocals on « Saturday » on my record.
I’ve since had the honor of having Tegan sing on many songs I’ve released. 

J’ai fait des tournées avec Tegan et Sara, fait leurs premières parties pendant la tournée « So Jealous » en 2004 et 2005.
Tegan et moi avons enregistré une version de mon titre « Saturday » dans sa maison de Vancouver après la première tournée. Elle a réalisé l’enregistrement et a fait les choeurs dessus.
J’adorais le son de sa voix, donc lorsque j’ai enregistré mon premier titre en studio, j’ai demandé à Tegan de reprendre le chant sur Saturday sur mon disque.
J’ai depuis l’honneur d’avoir Tegan qui a chanté plusieurs des chansons que j’ai pu enregistrer.

 

One of your song waschosen for the TV show Private Practice. How did that happen ?
L’une de tes chansons a été choisi pour apparaître dans la série « Private Practice ». Comment cela s’est-il passé ? 

My 2006 record « Run All Night » was heard by an employee at Chop Shop (the music supervision company for Private Practice) she reached out to me, asked me if I had new music, and thankfully, I had been working on some new music at this time. So, I sent her « Devil’s Thunder » and they used it in a very awesome and dramatic scene in the show.
It was really special to see and hear the emotion of the song work in the scene the way it did. Two of my songs have been used in the TV show Private Practice – « Devil’s Thunder » and « Make A Name For Me and You ».
Those television placements really helped me get my name out there in the TV world and lead to many more television shows using my music in their programs. I will be forever grateful for that. 

Mon titre « Run All Night » de 2006 a été entendu par une employée à Chop Shop (l’entreprise qui supervise la musique de Private Practice). Elle m’a contacté, m’a demandé si j’avais de nouvelles chansons, et heureusement j’avais travaillé sur de nouveaux titres à cette époque. Donc je lui ai envoyé « Devil’s Thunder » et ils l’ont utilisé dans une super scène dramatique de la série.
C’était très spécial de voir et entendre l’émotion de la chanson fonctionner dans cette scène de cette façon.
Deux de mes chansons ont été utilisées dans la série TV Private Practice : « Devil’s Thunder » et « Make a Name for Me and You ».
Ces placements à la télévision m’ont vraiment aidée à me faire un nom dans ce monde et m’ont menée à plein d’autres séries TV qui ont utilisé mes chansons dans leur show. Je leur serai éternellement reconnaissante pour cela.
What places would you recommend where you live in L.A. And in Paris if you’ve already been there ?
Les lieux où tu nous conseilles d’aller à L.A, où tu vis, et à Paris si tu y as déjà été ?
I have been to Paris! I love Paris. To be honest, my favorite thing to do in Paris was to sit at a cafe, drink a coffee or a beer, chat with friends and people watch. Simple. I don’t remember the names of places, I mostly followed my friend around (she was born and raised in Paris) and went wherever she told us to go.
We did very little tourist stuff. I did love the view from the top of the Arc de Triomphe. Beautiful.
In LA, I recommend you go to the Griffith Observatory. I go there for the view. It’s very pretty up there. You can see the Hollywood sign from there and that’s always fun. 
J’ai été à Paris ! J’adore Paris. Pour être honnête, la chose que je préfère faire à Paris est de m’asseoir à un café, boire un café ou une bière, discuter avec des amis tout en regardant les gens passer. Je ne me rappelle pas du noms des lieux, j’ai la plupart du temps suivi mon amie (elle est née et à vécu à Paris) et suis allée où elle me disait d’aller.
Nous avons fait très peu de trucs de touristes. J’ai adoré la vue du haut de l’Arc de Triomphe. Magnifique.
A Los Angeles je vous conseille d’aller au Griffith Observatory. Je vais là-bas pour la vue. C’est super beau de là haut. Vous pouvez voir le signe Hollywood de là-bas et c’est toujours fun. 
For those who don’t know you, could you tell us about your music and lyrics?
Pour ceux qui ne te connaîtrais pas, peux-tu nous parler un peu de ta musique et de tes textes ?The easiest way to describe my music (as a solo artist) from my biography on my website: « Rachael Cantu is a guitar-driven singer/songwriter known for her unique and evocative blend of indie rock infused with distinctly powerful vocals, gentle melodies and heartfelt lyrics. »La façon la plus simple de décrire ma musique (en tant qu’artiste solo) d’après ma biographie sur mon site : « Rachael Cantu est une guitariste-compositeur-chanteuse-interprète connue pour son mélange unique et évocateur de rock indé avec des chants puissants, douces mélodies et paroles sincères. »

 

Did you meet memorable people during your career? A special memory ?
As-tu fait une rencontre professionnelle marquante ? Un souvenir ?

In 2009 and 2010, I toured with B.B. King all over the United States. He’s a legend and it was such a special tour to be a part of. His entire crew and band were so welcoming and kind to me.
Every night, B.B. King would call me onto stage at the end of his show to thanks me. He never had to do that, but he did. I will never forget that – It was a very gracious gesture. 

En 2009 et 2010, j’ai fait une tournée avec B.B. King à travers tous les Etats Unis. C’est une légende et c’était une tournée tellement spéciale à faire. Toute son équipe et son groupe ont été très accueillants.
Chaque soir, B.B. King m’appelait sur scène à la fin de son concert et me remerciait. Il n’avait pas besoin de le faire mais il le faisait. Je n’oublierai jamais cela – c’était vraiment un geste bienveillant.

 

What songs are you listening currently ?
Tes coups de cœur musicaux du moment ? 

That’s a hard question! I listen to a lot of music. I’ll list some bands I’m currently listening to: HAIM, Chvrches, Future Island, James Blake, Sylvan Esso. Those are just a few, but that’s what comes to my mind at the moment.

C’est une question très dure ! J’écoute beaucoup de musique. Je vais lister quelques groupes que j’écoute en ce moment:  HAIM, Chvrches, Future Island, James Blake, Sylvan Esso. Ce ne sont que quelques uns d’entre eux, mais ce sont ceux qui me viennent à l’esprit, là tout de suite.

 

Could you tell us a fragrance, a man, a woman, a city, an item, a motto that you like ?
Peux-tu nous citer : un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet et une devise ?

Fragrance: fresh popcorn at the movie theatre.
Man: my father.
Woman: my wife.
City: Los Angeles (home).
Item: A blank journal.
Motto: « peace and positive ».

Parfum : l’odeur du popcorn chaud au cinéma.
Homme : mon père.
Femme : mon épouse.
Ville : Los Angeles (chez moi).
Objet : Un journal tout neuf.
Devise : paix et être positif.

 

What are your projects and plans for next ?
Quels sont tes projets et envies ?

My newest project is a band called LITTLE BRUTES. Little Brutes is a duo (Rachael Cantu & Harlan Silverman). We’re releasing a 5 song EP called « DESIRE » on January 13th, 2015.
You can listen to the first single « Carefully » on SoundCloud. Here is the link: https://soundcloud.com/little-brutes-music/carefully.

I’m very excited for the world to hear those songs! We’re very proud of them. These are fun songs you can dance to. Much different than the music I’ve done in the past.
You can also follow us on twitter: @littlebrutes for more updates! Or www.littlebrutes.com 

Mon tout dernier projet est un groupe qui s’appelle LITTLE BRUTES. Little Brutes est un duo (Rachael Cantu et Harlan Silverman). Nous sortons 5 titres dans un EP appelé « DESIRE » le 13 janvier 2015.
Vous pouvez écouter le premier titre « Carefully » sur Soundcloud. Voici le lien : https://soundcloud.com/little-brutes-music/carefully.
J’ai vraiment hâte que les gens écoutent ces chansons ! Nous en sommes très fières. Ce sont des chansons fun pour pouvoir danser. Très différentes de la musique que j’ai pu faire dans le passé.
Vous pouvez nous suivre sur Twitter : @littlebrutes pour toutes les news ! Ou sur www.littlebrutes.com 

 

 

Article rédigé par Nico de « Un Autre Blog« .

On aime… Titoff et on l’interview

Titoff

 

Peux-tu nous parler un peu de ton spectacle ?

Ce spectacle est une alchimie entre mes anciens sketchs et les derniers spectacles plus en stand-up et c’est vraiment un show à part entière pour moi.
Je raconte beaucoup d’anecdotes qui se sont vraies. En 15 ans j’ai changé et la société aussi et ça créé des enchaînements qui vont tellement bien ensemble.
C’est génial 15 ans plus tard d’être encore attendu et de prendre toujours autant de plaisir. Je sors vidé de scène car je me donne à fond. L’accueil est bon et bientôt je pars en tournée.

 

Parlons un peu de « Danse avec les Stars ». Tu as de suite accepté ce projet ?

J’avais refusé les années précédentes car je ne savais pas trop sur quel pied dansé et que j’avais des tournages. Mon producteur a pensé que ça pourrait être bien car quand je fais les choses, je les fais à fond et donc j’ai foncé car j’etais libre à ce moment là, au final il avait raison car j’ai adoré. C’est une émission qui a une super image et c’était une super expérience.
Je l’ai fait comme-ci je faisais un film ou une pièce de théâtre et que je devais donner l’illusion au maximum que j’étais un danseur. J’ai fait du mieux que j’ai pu.

 

Comment ton corps a vécu toute cette danse ?

Ça fait un bien fou ! Et puis maintenant quand je fais dans un mariage, un baptême… Je sais que je vais pouvoir faire danser les gens et ça ce n’est pas rien ! Je suis la coqueluche des taties !

 

Quelles ont été les retombées suite à l’émission ?

C’est plus la nouvelle génération qui a appris à me connaitre. J’ai commencé il y a déjà quelques temps et quand à 25 ans je suis arrivé sur Paris ça a été très vite. Ensuite j’ai fait un break de 5 ans et du coup ceux qui ont 15-20 ans aujourd’hui ne me connaissaient pas vraiment.
Avant l’émission sinon tout allait bien pour moi et je retiens plutôt l’expérience personnelle même si je suis content que cette nouvelle génération puisse me connaitre.

 

Si tu devais nous citer un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet et une devise ?

Un parfum : J’étais fous du parfum Narciso Rodriguez. Je suis très sensible au odeurs et c’est moi qui choisis les parfums de ma femme. Ça fait 20 ans que je porte Pi de Givenchy. 

Un homme : Richard Anconina dont je parle dans le spectacle.

Une femme : Ma mère.

Une ville : Marseille. Rome aussi car c’est une ville extraordinaire et qui est belle partout. C’est un Disneyland historique.

Un objet : Mon smartphone car c’est l’objet le plus utile et le plus utilisé.

Une devise : « J’ai décidé d’être heureux parce-que c’est bon pour la santé » de Voltaire.

 

As-tu un coup de coeur au théâtre en ce moment ?

Oui, « 15 ans de scène » de Titoff, pour moi le spectacle à voir ! (Rires)
Sinon je suis allé voir la comédie musicale « Raiponce et le prince aventurier » à L’espace Cardin et franchement c’était super. Les comédiens sont super et c’est génial de passer un bon moment en famille.

 

Qu’elles sont tes bonnes adresses Parisiennes ?

Le restaurant où je vais régulièrement s’appelle le « Who’s Bar« . On y mange très bien, les gens sont sympas, il y a de la musique le samedi soir avec un DJ, c’est un endroit super.

Il y a également le Stresa, qui est une restaurant gastronomique italien. C’est tenu par des gens que j’ai connu à Marseilles quand j’étais petit. Ce n’est pas pour toutes les bourses mais on y mange très bien.

Et pour finir le restaurant La Gioia qui est celui du VIP Room. On y pense pas tout le temps mais la nourriture est à tomber par terre. Jean Roch est un mec super et ce restaurant est vraiment un bel endroit avec un beau bar et ça fait vraiment restaurant de nuit.

 

On aime… Camille Cerf, Miss France 2015 et on l’interview

Miss-France-2015

Raconte-nous ton parcours, ton arrivée dans les concours de beauté. 

A l’origine,  j’avais fais le concours Elite Model Look  parce que j’avais rencontré un ami de ma mère (dont la femme était mannequin) qui m’avait dit : « il faut absolument que tu te présentes dans une agence ». Après m’avoir donné les coordonnées de l’Agence Exception (Lille), j’ai appelé et ils m’ont dit : « tu tombes bien, il y a le concours Elite Model Look qui arrive, le casting est en Mai. » 

J’ai donc fais le casting, le concours et j’ai fini dans les finalistes françaises. Par la suite j’ai fait un peu de mannequinat avant de décider d’arrêter complètement. En effet, je voulais soit en faire mon métier, soit en faire juste un tout petit peu. Finalement, cela me prenait trop de temps avec mes études et j’ai donc décidé de mettre ça de côté.

Plus tard, on me proposa un shooting coiffure dans le Nord Pas-de-Calais : Jean-Marie CONTRERAS. En faisant ce shooting, j’ai rencontré Emmanuelle Jagodzinski, qui travaille actuellement dans l’évènement, et qui était, à l’époque, Dauphine de Sylvie Tellier. Elle connaissait mes plans de carrière et me dit : « tu sais aujourd’hui, moi mon travail je l’ai eu grâce à Miss France. Il faudrait vraiment que tu le fasses. Il n’y a jamais eu de Miss Nord-Pas-de-Calais élue Miss France. Regarde moi, je n’ai pas été élue Miss France et ça m’a déjà apporté tellement de choses ! Ça m’a apporté des relations pour le travail, c’est une expérience extraordinaire. »
Du coup, convaincue, je me suis lancée dans l’aventure !

 

Quel effet ça te fais d’être la première miss France à représenter le Nord-Pas-de-Calais ?

C’est une grande fierté ! C’est une région qui est fan des Miss, qui les adore. Déjà, en étant seulement Miss Valenciennoise j’avais l’impression d’être une star ! Les gens attendent tellement des Miss, pour eux ce sont des idoles. Quand j’ai été élue Miss Nord-Pas-de-Calais j’ai été surprise de l’accueil que m’a réservé la région. En étant Miss France, j’ai l’impression de leur faire un cadeau.

 

Ta sœur jumelle a-t-elle participé à des concours de beauté comme toi ?

Mathilde a toujours détesté !
Elle a fait un peu de mannequinat, ça marchait bien mais elle n’aimait pas faire ça. Elle a aussi fait le concours Elite Model Look mais en mode « ne me prenez pas ». Du coup elle n’a pas été prise. Ils voulaient la prendre l’année d’après en disant qu’elle serait prête mais en faite non. C’était une vraie volonté pour elle de se saboter. C’est vraiment quelque chose qu’elle n’aime pas ! Ma sœur est très timide, ce n’est pas dans sa personnalité.

 

Que penses ta sœur de ton rôle de reine de beauté ?

Ma sœur est très fière car elle sait que c’est quelque chose que moi j’aime. Elle est très contente pour moi, contente de voir que c’est quelque chose qui me plaît et qui me rend heureuse.

 

Après des études de gestion tu souhaites devenir attachée de presse ou chargée de communication. Sais-tu déjà dans quel domaine ?

À la base je voulais travailler dans la mode, plus particulièrement avec la dentelle. Puis, je me suis rendue compte que le lien avec les médias est quelque chose qui me plaît et donc pourquoi pas voir dans ce milieu là. Je ne me ferme aucune porte.

 

Comment arrives-tu a gérer ta vie publique et ta vie de couple ?

C’est un peu dur. Je ne m’attendais pas à ce que les gens s’y intéressent en fait. J’ai été un peu trop naïve. Je pensais que les gens se désintéressaient de savoir ce genre de chose. Que le fait de savoir que j’avais un copain leur suffirait, mais en fait non. Je ne me suis pas assez protégée. Aujourd’hui, je fais plus attention.

 

Tu es très engagée dans la lutte contre le cancer. Fais-tu partie d’une association ou souhaiterais-tu profiter de ta nouvelle notoriété pour en créer une ?

Au tout départ je voulais fonder ma propre association. Finalement, en parlant de mon projet, la Fondation AVEC est entrée en contact avec moi. Du coup, pourquoi créer une association qui ferait de la concurrence aux autres associations alors que la Fondation AVEC ne demande qu’à être développée ! J’ai donc fais un projet avec eux.

 

Comment te sens-tu à l’approche de la cérémonie de Miss Univers ? Ressens-tu une certaine pression du fait d’être la favorite du web ? Comment te positionnes-tu lors de cette cérémonie ?

Et bien non, ça ne me met pas du tout la pression, bien au contraire ! Ça me fait plaisir parce que je me dis que les gens se mobilisent. De plus, le concours Miss Univers peut encore toucher des personnes et je me dis que même si je ne remporte pas l’écharpe de Miss Univers j’aurais déjà gagné l’écharpe des internautes.
J’attends de rencontrer les Miss. J’ai tellement hâte ! J’ai tellement été surprise à Miss France parce que j’ai été aussi élue parmi les dernières, à savoir une semaine avant de partir pour la Cérémonie Miss France ! Comme là, pour Miss Univers. J’ai été élue il y a seulement un mois. Ce sont des laps de temps très court. J’ai été très surprise lorsque j’ai rencontré les Miss en vrai. Donc pour Miss Univers, je préfère me dire que je me ferai mon avis une fois les avoir vu.

 

Quels sont tes bons plans ou bonnes adresses ?

Et bien alors, je vais plus parler de choses du Nord.
J’ai Lilly Framboise qui fait des vêtement à Roubaix.
Et Le Bloempot, un restaurant dans le Vieux Lille. Le Bloempot propose beaucoup de recettes typiques du Nord. Ce restaurant est tenu par Florent Ladeyn, ancien gagnant de l’émission Top Chef. Le cadre est super et quand Florent y est, c’est génial !

 

Si tu devais nous citer un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet, une devise ?

Un parfum : Prodigieux de Nuxe  qui est également mon parfum au quotidien.

Un homme : Gaspard Ulliel parce qu’il est très beau !

Une femme : Audrey Tautou parce que c’est une très bonne actrice et que j’adore son côté femme/enfant.

Une ville : Lille

Une devise : Ce que l’on ne peut atteindre il ne faut pas songer à l’entreprendre.

 

Quels sont tes projets et tes envies ?

Pour 2015, l’élection de Miss Univers. Ensuite le Secours Populaire, avec qui j’aimerais vraiment participer à beaucoup d’évènements. Et, bien sûr, développer la Fondation AVEC.

 


 

Vous allez pouvoir suivre en direct de Miami la 63ème Cérémonie de Miss Univers qui se déroulera dans la nuit de dimanche 25 Janvier à 02h00 sur Paris Première*.
La belle Vénézuélienne, María Gabriela Isler aura l’honneur de couronner celle qui lui succèdera.
(*La Cérémonie sera rediffusé le Lundi 26 Janvier à 22h55 sur Paris Première.)

On aime… Adrien Lemaitre et on l’interview

adrien lemaitre
@Ludovic Baron

Ce soir, comme tous les vendredis depuis de nombreuses semaines, retrouvez sur TF1, l’hebdo de Secret Story 8. La semaine dernière nous vous proposions de découvrir une interview de Benjamin Castaldi.
Aujourd’hui, c’est Adrien Lemaitre, l’animateur de l’After qui répond aux questions !

Comment faites-vous pour tenir jusqu’à plus de 00h pour prendre l’antenne ?

Il y a beaucoup de maquillage  et beaucoup de lumière sur le plateau (Rires).
Quand on a la chance d’animer un beau programme comme ça et de s’éclater on ne peut pas se plaindre. Les journées sont longues et dures mais on est tellement une bonne équipe et on aime tellement ce qu’on fait. Puis cette année on est servis par un superbe casting.
Les cernes s’effacent en venant ici !

Est-ce que vous ressentez du stress avant de monter sur le plateau ?

Il y a toujours dix petites secondes de stress mais une fois sur le plateau ça part. Ca fait maintenant quatre saisons que je suis là donc c’est un peu la maison., on est entre nous, il y a de bonnes équipes, c’est cool. C’est la grande famille Secret Story !

Vous êtes combien à travailler sur les sujets ?

Il y a une partie production artistique avec les producteurs on fabrique toutes les séquences qui vont aller à la suite, on appelle ça des stimulis, c’est les actions que l’on va faire faire aux candidats en direct.
Il y a une deuxième partie qui est toute la partie image avec une vingtaine de personnes qui s’occupent des sujets que vous voyez pendant l’hebdo et dans l’after.
A titre d’exemple on démarre le mardi jusqu’au vendredi pour fabriquer 12 à 15 sujets qui seront diffusés dans l’émission.
Il y a 3/4 derushers qui regardent toutes les images et en fonction des images que l’on a, on essaye de trouver des histoires et des liens entre celles-ci.
C’est un gros puzzle géant qu’on assemble toutes les semaines.

Aujourd’hui les sujets comme « Amours Secrets » sont très attendus du public.

Au début c’est dur d’assumer une parodie des candidats sur TF1, on y a donc été doucement.
Il y en a qui le prenne mieux que d’autres, ça dépend des caractères mais ils savent bien qu’il faut savoir rire de soi-même quand ils participent à ce genre de programme.
On a vu que ça prenait peu d’ampleur sur les réseaux sociaux, on a levé le curseur et maintenant on regarde les réactions des gens et on ajuste en fonction.
C’est génial car Twitter est devenu l’applaudimètre de la télévision.
On a remarqué par exemple que pour « Amours Secrets » il faut que l’on caricature réellement les candidats, on tire donc au maximum sur un des traits de leur caractère pour faire les histoires.
C’est la même personne qui fait toutes les voix, il s’appelle Guillaume.

Le freeze a cartonné il y a 3 semaines, comment Endemol fait pour trouver de nouvelles idées ?

C’est à la base un travail de six mois. On est 3/4 à travailler avec les équipes de la quotidienne et on s’inspire d’un tas de choses. On s’inspire également des « Big Brothers », de ce qui se fait à l’étranger.
Secret Story est quand même le premier format qu’on a créé en France donc on essaye d’innover à chaque fois.
On prend cette émission avec un max de rigueur et de sérieux mais surtout, on s’amuse !

Comment faites-vous pour qu’il n’y ai pas de fuite avant une nouvelle saison ?

Jusqu’à 2 jours avant le lancement, il n’y a que 10 personnes de confiance qui connaissent les secrets.
Ce qui est toujours assez compliqué avec les équipes, c’est notamment lors des réalisations des portraits des candidats, les journalistes ne doivent pas connaître le secret. La moindre fuite pourrait remettre en question la soirée de lancement.

Quels sont les critères de sélection au casting ?

C’est une alchimie précise mais tous les profils sont envisageables. On va tout d’abord chercher des secrets forts, drôles et sociétaux.
On va chercher des types de personnes qui vont s’entendre avec d’autres typologies.

Vous avez d’autres idées pour la suite de l’aventure ?

Oui, des surprises vont arriver ! 

Merci à Emilie RosRémi Prieur et Julien Piraud pour leur participation à cette interview.

On aime… Ambrosia Parsley et on l’interview

photo ambrosia parsley interveiw

Tell us a little bit about your background ?
Raconte nous un peu ton parcours.

I grew up in Southern California, in the Valley, in Reseda. My mother had 4 brothers and sisters and my father had 5 brothers. My father and his brothers moved from West Virginia to The San Fernando Valley, in California.

My mother was a wild brat and was living in Venice beach. They all together became best friends (this pack of 10 people). They were like werewolves, they had big crazy hair, fur coats, drove motorcycles. They were very funny, very musical and very sweet.

When I was 25 years I moved to NY and I’ve been here for a long time ! 

J’ai grandi en Californie du Sud, dans la Valley à Reseda. Ma mère avait 4 frères et sœurs et mon père 5 frères. Mon père et ses frères ont déménagé de la Virginie de l’Ouest vers la vallée de San Fernando (en Califonie).

Ma mère était une sale-gosse un peu sauvage et vivait à Venice Beach. Ils sont tous devenus meilleurs amis, une bande de 10 potes. Ils vivaient comme une meute avec des longs cheveux, des manteaux de fourrure, conduisaient des motos, etc. Ils étaient très marrants, très attachés à la musique et très touchants.

A 25 ans j’ai déménagé vers New York et j’y suis maintenant depuis un long moment !

 

How did you get (involved) into music ?
Comment as-tu commencé dans la musique ?

My mother’s mother played in a musical, she was this wild character named Suzane. She taught me how to sing all the old songs from the 20s 30s 40s…

My grandfather was the bartender in a pizza place across the street who had a piano player and a banjo player and I sang with them and then they moved me to a bigger pizza place that was closed to Hollywood and I used to sing every sunday with a banjo band. So that’s where I started singing and I never stopped from then.

Then I was in choirs, I liked doing that. I was in 7 different choirs same time. I was going around joining churches just to join their choirs. I was 13-14 years old.

Then I started to write things I then decided I wanted to be a song writer.

La mère de ma mère jouait dans une comédie musicale, un personnage étrange qui s’appelait Suzane. Elle m’a appris à chanter toutes les vielles chansons des années 20, 30 , 40… 

Mon grand-père était barman dans une pizzeria de la rue qui avait un joueur de piano et de banjo. J’ai chanté avec eux puis on a bougé vers une plus grosse pizzeria qui était proche d’Hollywood et j’y chantais tous les dimanches avec le groupe de banjo. Donc c’est comme cela que j’ai commencé à chanter et je n’ai depuis jamais arrêté.

Ensuite j’ai été dans des chorales, j’adorais ça. J’étais dans 7 différentes chorales en même temps. Je parcourais les différentes églises juste pour y joindre leur chorale. J’avais 13-14 ans.

Ensuite j’ai commencé à écrire des choses. Et c’est après que j’ai décidé que je voulais être auteur de chansons.

 

Why did you decide to go solo ?
Pourquoi as-tu décidé faire une carrière solo ? 

I didn’t really go solo, I sort of changed the perception of what we were doing.

Duke has always been a friend for me in a way because I was very shy and I didn’t ever want to be called my name. So I loved my band members and I thought “just give it a band name ! ”.

We were together for a very long time and we toured for a very long time and we made a lot of records together. It ended up to be a big collective of people, not just me and Duke and Danny.

Duke and I no longer work together but we love each other very much.

George the drummer died when I was pregnant with Lucius. So it didn’t feel respectful to call it Shivaree anymore. At least people sort of knew my name so I could use that for a sort of career I had left.

Je n’ai pas vraiment décidé de faire une carrière solo. J’ai en quelque sorte changé la perception de ce que nous faisions.

Duke a toujours été une amie pour moi parce que j’étais très timide et je n’ai jamais voulu que l’on m’appelle par mon prénom. Donc j’aimais les membres de mon groupe et je me suis dit « trouvons un nom de groupe ! ».

Nous avons été ensemble longtemps and nous avons fait des concerts pendant longtemps, et beaucoup de disques ensemble. Cela a créé une sorte de gros collectif, pas juste Duke et Danny.

Duke et moi ne travaillons plus ensemble mais on s’aime très fort.

George le batteur décéda quand j’étais enceinte de Lucius. Après cela je ne trouvais pas respectueux de continuer de s’appeler Shivaree. Et comme les gens connaissaient en quelques sortes mon nom, je me suis dit que je pouvais l’utiliser pour continuer le reste/la suite de ma carrière.

 

Tell us about your album « Weeping Cherry ». What are the flavours, the topics you dealt with, etc. ?
Parle-nous de ton album « Weeping Cherry ». Quelles sont les sonorités, les thèmes abordés etc ?

It’s mostly about dead people. My dead friends. I kind of run into death for a few years. They’re mostly songs about them.

There are songs about sin and redemption. The price that you pay for things.

Ça parle principalement de gens morts. Mes amis décédés. J’ai été confronté à des morts pendant quelques années… C’est principalement des chansons sur eux.

Ce sont des chansons sur le vice et la rédemption. Le prix à payer pour certaines choses…

 

Benjamin Biolay contributes for one of the song of your album. How did you guys meet ?
Sur cet album, Benjamin Biolay s’invite comme musicien sur une de tes chansons. Comment votre rencontre s’est passée ?

We met a long time ago in Paris. I think that was at the backstage at his sister’s show.

He’s one of those people in my life I met and we just immediately felt like siblings. From this moment he’s been a dear friend.

He’s so fun to work with. He’s just lovely, beautiful singer, great musician, shitty drummer but I love him ! (lol)

Nous nous sommes rencontrés il y a longtemps à Paris. Je crois que c’était en coulisses d’un concert de sa sœur. 

C’est une de ces personnes dans ma vie que j’ai rencontré et avec qui nous avons tout de suite été proches. Depuis ce jour, c’est un ami très proche.

C’est super de travailler avec lui. Il est charmant, très bon chanteur, grand musicien, un batteur pourri mais je l’adore ! (rires)

 

Did you meet memorable people during your career? A special memory ?
As-tu fait une rencontre professionnelle marquante ? Un souvenir ?

Sure ! Yeah ! A lot of memorable people and incredible musicians. I was very lucky to be able to work with lot of kinds of interesting musicians in NYC. I met people I would never thought I would ever access to. Hanging out with these guys is always blowing my mind and make me feel very lucky.

Bien sûr ! Oui ! Beaucoup de personnes marquantes et d’incroyables musiciens. J’ai été très chanceuse de pouvoir travailler avec plein de sortes de musiciens intéressants à NYC. J’ai côtoyé des personnes que je n’aurais jamais pensé rencontrer un jour. Avoir été avec ces personnes me fascine toujours et me fait sentir très reconnaissante.

 

What songs are you listening to currently ?
Tes coups de cœur musicaux du moment ? 

I’ve been listening to « Abandoned Luncheonette » from Hall and Oates. I’m listening to that record over and over again for a couple of weeks.

I am also binging on Dionne Warwick and Randy Newman and that new Joan As Police Woman and Miles Davis in a silent way.

J’écoute en ce moment « Abandoned Luncheonette »de Hall and Oates. J’écoute cette chanson en boucle depuis quelques semaines.

Je suis aussi pas mal sur Dionne Warwick et Randy Newman et le nouveau Joan As Police Woman et Miles Davis quand j’ai besoin de calme.

 

You contributed to Kill Bill OST with your old band Shivaree. Can you tell us about ?
Avec Shivaree, ton ancien groupe, vous avez participé à la bande annonce du film Kill Bill. Peux-tu nous en parler ?

I never met Quentin Tarantino.

I was cooking dinner at my kitchen up in the country and the phone rang.  A lady asked me if she could have the permission to use my song. I was like “yeah sure !”. “Ok thanks !”. “Alright you’re welcome!  Bye ! See you later !” That was it ! (lol)

Je n’ai jamais rencontré Quentin Tarantino.

J’étais en train de faire à manger dans ma cuisine à la campagne quand le téléphone a sonné. Une dame m’a demandé si elle pouvait avoir les droits d’utiliser ma chanson pour le film. J’ai dit « Ouais, bien sûr ! » « Ok merci ! » « Parfait, au plaisir ! A la prochaine ! » Et voilà ! (Rires)

 

Do you have recommended places or things to do ?
Tes bonnes adresses ?

There’s a couple of pizza places in New York. I’m a “Joe’s” girl, that’s the correct pizza to have and we gonna have that !

In New York I like to go to « Earth Room« . I like going to the MOMA.

In L.A. I like hanging in San Fernando Valley because that’s where my family’s from.

But L.A. gives me the nerves cause I hate driving there, so I stay planted in the weird parts of the Valley.

Il y a plein de resto de pizza à New York. Je suis très « Joe’s Pizza », pour moi c’est la pizza parfaite, et c’est ce que nous allons manger tout à l’heure.

A New York j’aime aller à « Earth Room« . J’aime aller au Musée d’Arts Modernes (MOMA).

A Los Angeles j’aime me balader dans la vallée de San Fernando parce que c’est là d’où est ma famille.

Mais L.A. me rend folle car je déteste y conduire, donc je reste dans les quartiers et les endroits bizarres de la vallée. 

 

Could you tell us a fragrance, a man, a woman, a city, an item, a motto that you like ?
Peux-tu nous citer : un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet et une devise ?

Fragrance : Cut Grass. Water evaporating on the concrete. The smell of the Valley

A Man : Just one ? It’s impossible !

A Woman : I used to have a crush on Jessica Simpson but when she was chubby, not when she was skinny.

A City : Paris. It’s my favorite place to go !

An Item : My watch. I always have my watch and 2 rings, without it I don’t know which way to walk.

Motto : “I’ll do it ! ”.

Parfum : L’herbe coupée. L’eau qui s’évapore sur le béton. L’odeur de la Vallée (San Fernando Valley)

Un Homme : Juste un ? Impossible !

Une Femme : J’ai eu un faible pour Jessica Simpson mais quand elle était un peu rondouillette, pas quand elle est devenue maigre.

Une Ville : Paris. C’est ma ville favorite !

Un objet : Ma montre. Je porte toujours ma montre et 2 bagues. Sans elles je suis perdue !

Devise : « Je vais le faire ! ».

 

What are your projects and plans for next ?
Quels sont tes projets et envies ? 

I’m writing a bunch of new songs. I’m finishing the Xmas EP with Holly Miranda (she’s like my little sister) and Chris Maxwell.

I’m working with Angela Mc Cluskey, writing some songs with her.

J’écris plein de nouvelles chansons. Je suis en train de finir un EP de Noël avec Holly Miranda (elle est comme ma petite sœur) et Chris Maxwell.

Je travaille aussi avec Angela Mc Cluskey, j’écris des chansons pour elle.

 

Credit photo :  Lucius ! 😉

Article rédigé par Offblink

 

 

 

 

 

 

 

On aime… Jonathan Cohen et on l’interview

image

Raconte nous un peu ton parcours.

Avant de faire du théâtre j’étais dans la vie active, j’étais commercial, je vendais des fenêtres et puis mon meilleur pote de l’époque qui est toujours un ami très proche a décidé du jour au lendemain de faire du théâtre. J’ai mis un peu de temps à le suivre mais quand je suis allé à mon premier cours de théâtre c’était une vraie révélation puis tout s’est enchaîné, j’ai démissionné et me suis lancé là-dedans sans trop d’ambition.
Ca a été assez vite, j’ai passé le Conservatoire de Paris d’Art Dramatique, je l’ai eu, j’ai fait 3 ans là-bas. En sortant, j’ai tout de suite commencé à travailler, théâtre, télé puis cinéma. C’est venu graduellement jusqu’à la réalisation et l’écriture avec la série France Kbek.

Tu as joué le meilleur ami dans « Bref », raconte nous un peu cette expérience.

Avec Kyan (Khojandi NDLR) on s’est toujours bien appréciés, même avant « Bref » et on a toujours eu envie de bosser ensembles.
Je me souviens quand j’ai vu le pilote de la série avant même qu’il soit présenté à Canal, j’ai halluciné, ça faisait déjà un buzz, on se le montrait de pote à pote et c’est arrivé sur la chaîne. La première saison a été diffusée et Kyan voulait absolument que je sois dedans et j’ai eu un épisode à moi dans la deuxième saison. C’était un super cadeau et ça m’a permis de rencontrer toute cette bande de gars du stand up, Baptiste Lecaplain, Kheiron, Dedo, tous ces gens qui sont mortels, je les respecte énormément.
Kheiron va réaliser un film, je vais jouer dedans, c’est un petit bijou ! J’ai rarement lu quelque chose d’aussi bien.

Est-ce qu’une saison 2 de « France Kbek » est prévue ?

Il y a une saison 2 de prévu oui, on va tourner en novembre et qui va se tourner au Quebec ! On va donc faire l’aller/retour.
Ceux qui ont vu la première saison savent qu’à priori la suite se passera au Quebec.
On est en train de l’écrire avec l’équipe et je pense qu’il va y avoir plus d’histoires, on va les rendre plus denses mais tout en restant très con parce que c’est important quand même !

D’autres guests viendront-ils sur le tournage ?

Il n’y en a pas eu tant que ça sur la première saison, il y avait Camille Chamoux, Cyril Gay, Yacine Belhousse, il est dément d’ailleurs.
Il y aura beaucoup d’acteurs canadiens et il y a quand même de très grands acteurs là-bas. On aurait voulu faire jouer plus de potes à nous mais pour les faire venir ça coûte très cher.
On va faire un bon mix !

Marie-Eve Perron, Lily Thibeault et Simon Astier seront toujours présents ?

Oui évidemment.
Je n’imagine pas la série sans Simon. Pour moi c’est trop important.

Quels sont tes bons plans et tes bonnes adresses ?

Un de mes meilleurs amis, Yannick Saman tient le « Chéri Bibi », ce n’est pas parce que c’est lui qui le gère mais j’adore y aller, c’est au 15 rue André Del Sarte dans le XVIII ème arrondissement de Paris. C’est une des tables

Il a créé les 3 endroits les plus stylés de Paris, il y a aussi « Le Cul de Poule », 53 rue des Martyrs dans le IX ème et la meilleure épicerie italienne « Mmmozza » au 57 rue de Bretagne dans le III ème, tous les restos viennent se fournir en mozza chez lui.

Et « Le Paradis » au 14 rue du Paradis dans le X ème est dément d’après ce qu’on m’a dit.

Si tu pouvais nous citer un parfum, une ville, un objet et une devise ?

Un parfum : mon odeur corporelle, je dirai mes aisselles après 1h30 de vélo dans Paris ! (Rires).

Une ville : Los Angeles car on a surkiffé avec mon pote.

Un objet : ma télé et les photos de Gianni Giardinelli, j’en ai acheté une, je suis trop fier d’en avoir une à mettre chez moi.

Une devise : Je n’ai pas de devise, toutes les devises je les fais miennes (Rires).

Quels sont tes projets et tes envies ?

Faire du théâtre, continuer à réaliser, j’adore ça et aller au bout de mes projets, c’est déjà un projet en soi.

On vous parle de… Shanna Kress et on l’interview

shannakress

Raconte-nous un peu ton parcours.

J’ai démarré sur Internet par des vidéos où je dansais et chantais. Depuis toute petite j’ai toujours adoré chanter. C’est ainsi que j’ai été contactée pour participer à l’émission « Les Marseillais ». C’est là que j’ai donc commencé la télé-réalité.

Tu te lances donc dans la musique, peux-tu nous en dire davantage ?

Quand j’ai démarré dans « Les Marseillais » c’était en tant que gogo danseuse, il est vrai que cela peut surprendre les gens mais je chante depuis très longtemps et j’ai beaucoup de vidéos sur YouTube.
Les gens se posent un grand nombre de questions mais c’est bien moi qui chante sur le titre et c’est vrai que c’est une facette de moi qui n’a pas forcément été mise en avant.
En tout cas je suis très contente d’avoir fait ce titre !

Parle-nous donc de ce single « 24/7 » ?

Déjà je ne m’attendais pas du tout à ce que l’on me propose un titre pour moi. C’est un son qui bouge que je peux passer pendant les booking en boite.
Même si ce n’est pas mon style à la base, j’en suis très contente.

Est-ce qu’un album est en préparation ?

Non pas pour le moment, peut-être un deuxième titre. C’est en attente, je ne sais pas.

 

Quels chanteurs aimes-tu écouter ?

J’aime beaucoup Beyoncé, Rihanna, Selah Sue, Nicole Scherzinger, Indila.

Raconte nous un peu ton expérience dans « Les Marseillais » et « Les Anges ».

Pour « Les Marseillais » j’y étais en tant que gogo, tout se passait très bien, j’allais dans de très grosses boites.
Lors de la première saison, j’y ai rencontré Thibault (son petit ami NDLR). C’était beaucoup basé sur le travail de la nuit. Sur le moment c’était top mais après la production ne voulait pas trop que l’on pose pour des magasines. Par exemple on ne pouvait pas faire de booking en boite de nuit avec d’autres candidats de télé-réalité, on était assez bloqués.
Puis il y a eu la proposition des « Anges » et je me suis dit que c’était peut-être l’occasion pour moi de chanter, de faire de la musique. Tout était génial de A à Z lors de l’émission et même s’il y a eu des disputes avec Thibaut durant l’émission, tout va mieux aujourd’hui, comme dans tous les couples il y a des hauts et des bas, maintenant notre couple est encore plus fort, on s’entend encore mieux.

 

As-tu gardé contact avec des candidats ?

Oui, Kim, Julien, Stéphanie, Jessica et un peu Paga des Marseillais.
Dans les Anges, Anaïs, Linda et Nelly.

Toi aussi tu as un blog, parle-nous en !

Alors c’est shannakress.com  
On peut y retrouver mes actualités « beauté » et ongles. Mais c’est surtout tout ce qui est basé sur mon alimentation car on me demande souvent ce que je mange, comment je fais pour faire mon sport…
Je vais avoir plus de temps pour mettre de nouvelles vidéos de sport car je vois que ça intéresse les gens et bien sur je mettrai quelques petites vidéos de musique.

Quels sont tes bons plans et tes bonnes adresses ?

Je ne sors pas, à part en booking je ne sors pas de chez moi !

Si tu devais nous citer un parfum, un homme, une femme, une ville, un objet et une devise ?

Un parfum : le parfum de Nicki Minaj, Pink Friday.

Un homme : Thibault (Rires).

Une femme : Nicole Scherzinger.

Une ville : Miami.

Un objet : mon téléphone.

Une devise : « N’écoute pas les gens, avance et fais ce que tu as envie de faire ».

Quels sont tes projets et tes envies ?

Continuer dans la musique et continuer avec Thibault.

Découvrez son titre « 24/7 » :